26 septembre 2012

Une contraception économique et écologique : le DIU cuivre

Salut !!

Je suis rentrée de vacances, une petite semaine au bord de la méditerranée avant la rentrée, ça fait du bien :)

Je voulais vous parler de henné mais je ne l'ai pas encore fais, du coup ça sera pour plus tard et en attendant je vais aborder encore un sujet de fille, la contraception. Et en particulier le DIU cuivre (encore appelé à tord stérilet).

Beaucoup d'idées fausses circulent encore sur ce moyen de contraception, particulièrement en France.
En effet chez nous, la contraception la plus répandue, c'est la pilule. A l'étranger, c'est le DIU cuivre. D'ailleurs, on a un taux d'IVG très élevé, faut pas chercher la raison plus loin... la pilule a un taux d'échec de 8% en pratique, c'est à dire que sur 100 femmes prenant la pilule sur 1an, 8 tomberont enceinte, principalement à cause d'une erreur de prise : oubli, vomissement ou diarrhées dans les 4h suivant la prise d'un comprimé, pause trop longue ou faite trop tôt, interactions médicamenteuses...
Le DIU a un taux d'échec de 0.8% en pratique, ce qui est beaucoup plus fiable que la pilule. Pas d'oubli possible et aucun moyen de faire baisser son efficacité.
Autre point, environnemental cette fois, toutes les hormones que nous avalons en prenant la pilule finissent par se retrouver dans nos urines, puis dans l'eau, les rivières, les mers... bref, cela engendre une pollution hormonale qui a un impact dévastateur chez les animaux aquatiques, notamment les poissons. La pilule, et tous les autres moyens de contraception hormonaux (implant, anneau, patch...) c'est pas écolo. Mais ça rapporte gros aux labos pharmaceutiques alors on continue de la prescrire à tout va sans proposer d'autres contraceptions parfois beaucoup plus adaptées.

Revenons à notre DIU en cuivre. Tout d'abord, qu'est ce que c'est?

Le Dispositif Intra-Utérin, comme son nom l'indique, est un petit dispositif de plastique et de cuivre que l'on vient placer dans l'utérus et qui assure pendant 5 ans (10ans pour certains modèles) une protection contre la grossesse. Un DIU, ça ressemble à ça, celui du milieu (celui de droite est un SIU aux hormones) :



C'est tout petit, en forme de T , en plastique, avec du cuivre enroulé autour et une fil qui pend. On le place dans l'utérus de cette manière :


Seul un petit bout de fil dépasse dans le vagin une fois qu'il est posé. On ne le sent pas du tout au quotidien, ni pendant les rapports. Pas besoin d'y penser tous les jours, une fois en place, on est tranquille pour des années (mais il est bien sur possible de l'enlever quand on le souhaite).


Traitons quelques idées reçues à l'aide d'un vrai/faux :)


Le DIU, ça rend stérile.
FAUX. C'est un moyen de contraception tout à fait réversible, il ne rend pas stérile. Cette idée vient du fait que la ficelle du DIU véhicule plus facilement les infections que lorsqu'il n'y a pas de DIU. Ainsi, une infection qui remonte dans l'utérus à cause de la ficelle peut causer une stérilité. Mais le DIU en lui même ne cause pas d'infections, donc il ne rend pas stérile. Quand on en porte un, il faut juste réagir rapidement en cas d'infection pour éviter de causer des dégâts.

Le DIU, c'est uniquement pour celles qui ont déjà eu des enfants. 
FAUX. En effet, cette idée est la plus largement répandue, et pourtant elle est fausse. Les nullipares ont tout à fait le droit de se faire poser un DIU sans aucun risque particulier. Cette idée découle du fait qu'on croit souvent qu'il rend stérile. Du coup si on veut des enfants, pas de DIU avant de les avoir eu, au cas où. Mais puisqu'il ne rend pas stérile, cette contre-indication n'a pas lieu d'être. Bien souvent les gynécos ne sont pas à jour dans leurs connaissances et refusent systématiquement la pose de DIU sur nullipares, il faut donc souvent faire plusieurs cabinets avant de trouver un médecin à jour quand on veut un DIU sans avoir déjà des enfants.
Cependant, certains refusent aussi la pose sous prétexte que pas d'enfants = pas de vie de couple fixe = je couche à droite à gauche = je chope des infections = pas top avec un DIU. Si il est vrai qu'il est préférable d'avoir un partenaire fixe pour porter un DIU, le fait de relier enfants et vie de couple/vie sexuelle stable est assez stéréotypé et loin de correspondre à la réalité...

Le DIU, ça fait des règles hyper abondantes.
VRAI et FAUX. Souvent avant d'avoir un DIU, on a une contraception hormonale, ce qui signifie des règles artificielles et peu abondantes. Le DIU ne contient pas d'hormones, du coup notre cycle naturel se remet en route, et avec lui nos règles naturelles, souvent bien plus abondantes que les saignements de privation de la pilule. On met donc ça sur le dos du DIU à tord.
Par contre, il est vrai que les premiers cycles après la pose sont débutés pas des règles plus abondantes et douloureuses que d'ordinaire, mais normalement le flux se régule et tout rendre dans l'ordre au bout d'environ 6 mois.

La pose fait mal.
CA DEPEND DES FEMMES. Bon, je ne vous le cache pas, c'est rarement une partie de plaisir. Il est d'usage de prendre des anti-douleurs avant la pose et un médicament pour ouvrir le col afin de pouvoir passer le DIU plus facilement (je vous rassure, on ne passe pas le T tel quel, les deux branches sont repliées contre le cuivre et s'ouvrent une fois à l'intérieur de l'utérus). Après la pose, il est possible d'avoir quelques contractions, il faut donc prévoir ça un jour où on peut se reposer après, le temps que ça se calme. C'est pas insurmontable, d'ailleurs certaines n'ont pas mal, juste un désagrément. D'autres, comme moi, ont un peu plus mal, mais cela dépend aussi du gynéco, sa délicatesse compte beaucoup.
Par contre, le retrait du DIU est totalement indolore.

Le DIU provoque des mini-avortements tous les mois
FAUX, FAUX et archi FAUX. Le DIU a une action principale de spermicide. En effet le cuivre est toxique pour les spermatozoïdes. C'est donc là la base de son fonctionnement (et non, il ne crée pas une inflammation de l'utérus comme on peut l'entendre souvent, donc oui, on peut prendre des anti-inflammatoires avec sans problème de baisse d'efficacité). Il peut arriver qu'il y ait des raté, quelques spermato arrivent à passer (c'est rare), et dans le cas où il y aurait une fécondation (encore plus rare) le DIU a une action anti-nidatoire. Il empêche un éventuel oeuf de s'implanter dans l'utérus, il n'y a donc pas de grossesse (puisque rappelons le, la grossesse commence quand l'oeuf s'implante dans l'utérus, c'est à ce moment là que la production d'hormones de grossesse débute). C'est notamment grâce à cet effet anti-nidatoire qu'on peut utiliser le DIU comme contraception d'urgence au même titre que la pilule du lendemain.

Le DIU augmente le risque de grossesse extra-utérine
FAUX. Avec un DIU on ne tombe pas enceinte puisqu'il il est efficace à 99,2%, le risque de grossesse est donc carrément diminué, et avec lui, le risque de grossesse extra-utérines.


Alors, quel est votre score? ^^



Personnellement j'ai porté un DIU pendant 10 mois (et je suis nullipare). Ma pose ne s'est pas bien passée, j'ai eu très mal et je suis tombée 3 fois dans les pommes. Mais sur ce coup là je blâme le gynéco qui était bourrin et plus occupé à parler et expliquer ce qu'il faisait à la stagiaire que de s'occuper de ne pas me faire mal...
J'ai eu des règles hémorragiques qui, pas de chance ne se sont jamais calmées, j'ai fini anémiée et j'ai du l'enlever. Et en plus de ça, mes règles sont devenues tellement douloureuses que je n'en sortais plus du lit. Bref, on a pas fait bon ménage, et c'est bien dommage parce que c'est une contraception vraiment top. Je n'ai pas eu de chance pour cette première fois, mais ça ne m'empêchera pas de retenter la chose plus tard. Et surtout que mon témoignage ne vous effraie pas, il est vraiment rare de cumuler les soucis, la majorité des femmes vivent très bien avec leur DIU ;)


Et vous, vous avez quoi comme contraception? Vous avez déjà essayé le DIU?

56 commentaires :

  1. Ca fait plaisir un bon article qui remet un peu les choses en place !
    J'y suis passee il y a environ 2 mois suite a un oubli de pilule et a une grosse frayeur...
    Pour ma part, tres tres peu de douleur a la pose et apres. Regle plus abondante oui mais presque plus precise et reguliere que sous pilule :o Un peu plus de douleurs quand ca commence mais ca va deja bien mieux que la 1ere fois.
    Maintenant, je me sens juste libre. Je n'ai plus cette peur d'oublier, ce devoir d'y penser et cela pour 10 ans !
    Et je pense sincerement qu'on devrait beaucoup plus le conseiller et pas faire du 'tout pilule' !
    Je suis Vraiment desolee que ca ne t'ai pas convenu... J'espere qu'au prochain test, tout ce passera... euh... comme une lettre a la poste ? Pas terrible comme expression ici ;)
    Bonne chance et vive le sterilet/DIU/IUD !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi que la prochaine sera la bonne ! Contente qu'il te convienne :)

      Supprimer
  2. Merci pour cet article Tinùviel ! :)
    C'est vraiment dommage que ça ne se soit pas bien passé pour toi...
    Peut-être pourrais-tu nous en dire un peu plus sur les prix ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un DIU coûte une 60aine d'euro et est intégralement remboursé par la sécu :)

      Supprimer
  3. Superbe article, ma maman m'avait parlé d'un reportage qui pointait du doigt les idées reçues sur ce moyen de contraception, tes précisions sont vraiment intéressantes !
    Je pense ne pas tarder à sauter le pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tout ira bien pour toi alors :)

      Supprimer
  4. Allez, pour une fois je laisse un petit mot... :)
    J'ai eu un DIU cuivre pendant 4 ans, et franchement c'est la meilleure contraception que j'ai pu avoir! Parce qu'avant, je prenais une pilule normale, et ce dont on ne parle pas souvent c'est la baisse de libido qu'elle peut entraîner chez certaines filles... Ahem...
    Puis je suis passée à la pilule micro-dosée, je n'ai plus eu de règles du tout et j'ai détesté cette impression d'être redevenue pré-pubère, donc j'ai arrêté... et il a fallu 10 mois pour que mon cycle reprenne ! J'avais tout le temps peur d'être tombée enceinte !
    Donc je suis passée au DIU, certes, la pose ce n'est pas du gâteau, mais après, plus besoin d'y penser, et toutes ces hormones ne se retrouvent pas dans l'eau... Bon point.
    En plus, j'étais nullipare à l'époque, et pas mal de copines m'avaient dit "mais... tu n'as pas peur de ne jamais pouvoir tomber enceinte?" et une fois enlevé (au passage, aucune douleur pour cette étape!) je suis tombée enceinte le mois suivant :)
    Donc allez-y les filles, faut pas hésiter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intéressant ! Merci pour ton témoignage Julia. Cette méthode de contraception a l'air vraiment bien !

      Supprimer
    2. J'ai eu aussi une pilule progestative, et j'ai mis 6 mois à retrouver un cycle aussi...
      Merci pour ton témoignage :)

      Supprimer
  5. Je ne connaissais pas du tout cette méthode contraceptive ! Comme quoi, à part la pilule et l'implant, on ne nous apprend rien du tout... bref, j'ai arrêté la pilule au bout d'un an car ça ne me correspondait pas du tout, tant physiquement que psychologiquement - comme tu le dis, pour l'environnement c'est dévastateur et je culpabilisais énormément. Comme dit aussi plus haut, la baisse de la libido est un fait... enfin bon.
    Pour le moment je ne vis pas du tout avec mon copain (pas le même pays ^^') mais dès mon retour en France, pourquoi pas... =) On est aux préservatifs mais ça a ses inconvénients ^^
    Le problème en fin de compte, c'est ton témoignage, Tinùviel ^^' Je tombe très facilement dans les pommes, lors d'une prise de sang ou de la pose d'un cathéter... alors j'ai franchement peur d'avoir mal et de faire un malaise vagal :/ Enfin, ça ce sera à voir pour le jour J... pour l'instant je réfléchis =) Merci pour cet article ! <3

    RépondreSupprimer
  6. Je tombe aussi dans les pommes pour rien tout le temps ^^ Enfin, dans la pose de DIU le malaise vagal c'est pas grand chose, tu restes allongée et tu attends que ça aille mieux avant de te lever (bon dans mon cas y'avais du monde dans la salle d'attente, je me suis sentie obligée de quitter les lieux rapidos, et du coup j'ai refais un malaise dans la rue...^^'). La douleur, elle est certes là, mais ça ne dure pas longtemps, et après tu es tranquille pour un très long moment :) (puis avec un peu de "(mal)chanche", si tu as des contractions, tu peux avoir un petit aperçu de ce qu'est l'accouchement, moi j'ai trouvé ça intéressant lol)

    RépondreSupprimer
  7. Coucou

    Un très bon article qui remet bien les pendules à l'heure.

    Perso, je n'aurais pas parlé de ficelle en ce qui concerne les fils du col car une ficelle c'est assez gros dans l'imaginaire des gens, mais de fil de pêche en nylon. ^^

    Juste une correction, le diu que tu montres en photo, en fer à cheval, il existe bel et bien encore, c'est le gynelle 375. ;)

    ET pour info voici peut-être le prochain DIU que l'on pourra porter : http://www.gizmag.com/intra-uterine-ball-iub/23534/

    http://www.gizmag.com/intra-uterine-ball-iub/23534/pictures#1

    RépondreSupprimer
  8. J'ai modifié :) J'étais pourtant sure que le gynelle avait été retiré du marché...

    Chelou le nouveau DIU ! Mais ils ont l'air carrément mieux que les T ou le gynéfix, tu as une idée de quand ils arriveront chez nous?

    RépondreSupprimer
  9. Une grossesse débute dès que le spermatozoide entre dans l'ovule et certainement pas lorsque l'oeuf fécondé se niche dans l'utérus. Dés l'instant où il y a fécondation il y vie, puisque c'est à partir de là que les cellules se divisent pour former un futur être humain. Je suis désolée mais les stérilets créent des avortements !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avortement, par définition, c'est quand on interromps une grossesse APRES nidation.
      Déjà l'action principale est spermicide donc pas d'avortement, et pour l'effet anti-nidation en cas de pépin, dejà c'est rare, et aussi par définition il n'y a pas d'avortement à proprement parler puisque pas de nidation.

      Si c'est le fait que une fois à jamais un oeuf fécondé soit évacué qui te gène, sache que en temps normal sans contraception, sur 100 oeufs fécondés, seuls 36 enfants naissent. Donc ça fait un sacré paquet d'oeuf fécondés évacués sans se nider. Je ne pense pas que le DIU augmente ce chiffre, au contraire il le diminue puisque de par son action spermicide il évite la fécondation ;)

      De plus, certaines pilules qui ne bloquent pas l'ovulation ont également une partie de leur action qui est anti-nidatoire, donc rien de spécifique au DIU.

      Supprimer
  10. Sous dui depuis juin (en après grossesse) et bien contente de plus avoir à penser pilule (ou anneaux que j'avais avant) ! rien senti à l'insertion !impèc ! règles plus abondantes oui pour moi !!! un tampon super plus + une serviette normal pour une matinée (6h à 12h30) heureusement que j'avais accès à des toilettes ce jour là ! sinon ça aurait été la cata !!!! lol
    mais même malgré ça j'en retiens que du bien et je le recommande !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec une coupelle menstruelle tu serais tranquille niveau règles ^^

      Supprimer
    2. Je plussoie. Le stérilet cuivre provoque des règles +++ pendant environ 2 jours mais avec une cup c'est de la rigolade. Les nuits "hemorragiques" je cumulais tampon + serviette maxi (pas très écolo), depuis la cup c'est cup + protege-slip de sécurité qui reste blanc comme neige au petit matin. PS: pas de dérèglement hormonal donc des le cycle suivant le retrait vous pouvez espérer faire un joli bébé contrairement à la pillule qui peut mettre un grand désordre

      Supprimer
    3. J'ai lu que le stérilet et la coupe menstruelle ne faisaient pas bon ménage! apparement, si elle n'est pas bien retirée, l'effet ventouse bougerait le stérilet et compromettrait son efficacité...

      Supprimer
    4. C'est une légende urbaine qui court sur la toile. Les deux sont parfaitement compatibles ;)

      Supprimer
  11. Et de l'onagre pour diminuer l'abondance. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça c'est pas sur, sur moi ça n'avait pas marché :p

      Supprimer
    2. C'est vrai, mais au final, toi ça ressemblait quand même à un gros rejet de ton diu, non ? De mémoire, tu saignais beaucoup, comme si le diu était trop grand pour son hébergeur et que ça frottait sur les parois.

      Pour en revenir aux billes de cuivre, ils espèrent apparemment pouvoir faire un nouvel essai sur 10 patientes et peut-être une commercialisation l'année prochaine.

      Supprimer
    3. C'est vrai, puisque après le retrait c'est revenu peu à peu à la normale...

      ah ça serait cool l'année prochaine :D

      Supprimer
  12. moi ça me fait peur car même si le risque d'infection et donc de stérilité est très très faible j'ai peur de faire partie des malchanceuses pourtant y a pas de raison je ne multiplie pas les partenaires j'étais avc un homme pdt 4 ans mais je sais pas cette idée "reçue" reste ancré et me fait peur pourtant la pilule et moi on est pas copine j'ai que des merdes avec!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Infection ne veut pas forcément dire stérilité, il faut juste réagir rapidement en cas de soucis :) Surtout que en effet tu n'as aucune raison d'en attraper plus qu'avant ^^

      Supprimer
    2. Bonjour,
      En réalité des études on prouvé que le risque d'infection n'es pas lié au stérilet lui même mais à la multiplication des partenaires sexuels. Donc si tu es en couple stable (et fidèle) tu réduit les risques de mst en générale et donc d'infection. Ça n'est pas le stérilet lui même qui va t’entraîner une infection.

      Supprimer
    3. Bonjour,
      je suis très intéressée par le DIU mais comme shanell-beauty je ne suis pas prête à mettre en jeu ma fécondité ^^. Quand vous parlez d'infection, c'est bien d'IST que vous parlez ? Parce que j'ai régulièrement des infections urinaires (glamour je sais ^^) et je me demandais si ça pouvais être dangereux.

      Supprimer
    4. Bonjour,
      Oui oui c'est bien d'IST dont je parle, pas de soucis avec les infections urinaires ;)

      Supprimer
    5. Contrairement aux idées recues, on peut être en couple stable, sous pilule et avoir une infection gynécologique (au streptocoque B pour ma part, bactérie que nous hébergeons tous) A l'age de 19 ans, donc pas cool pour la fertilité. J'ai été bien traitée et à temps et 15 ans plus tard, j'ai deux jolies petites filles. Donc, pas de raison de vous priver du DIU, puisqu'il n'augmente pas le risque d'infection, ce qui compte, c'est d'avoir un suivi gynécologique sérieux pour être pris en charge rapidement en cas d'IST ou d'infection. Comme ça, avec une prise en charge précoce, pas de séquelle et pas d'infertilité !

      Supprimer
    6. Bonjour bonjour !
      J'en profite pour poser des questions par rapport au dernier commentaire ci-dessus (même si je ne verrais probablement pas la réponse, si réponse il y a). J'ai un DIU depuis plus d'un mois et j'en suis assez satisfaite. Je n'ai pas d'effets secondaires pour l'instant, à part de légères douleurs pendant les règles (rien d'embêtant, pas besoin de médoc, j'étais juste habitué à ne pas avoir mal du tout, même avant de prendre la pilule ^^). C'est plutôt au niveau psychologique que ça mouline car moi aussi j'ai très peur d'attraper une infection, même si je sais que le risque est minimum (je connais ma poisse légendaire et ze veux des enfants un jour). Et je lis partout que si on est suivi et soigné rapidement, pas de souci, etc etc... Mais je trouve nul part ça veut dire quoi "rapidement" en gros ? 1 mois, 6 mois ? 1 an ? Comment on reconnaît une infection ? Y a t-il des infections silencieuses ? Y a t-il des choses à faire/ne pas faire pour réduire le risque d'infections (en dehors de ne pas avoir de rapport sans protection avec des partenaires à risque, j'ai un chéri stable et fidèle depuis 2 ans, à l'époque on avait fait des tests). Faut-il refaire des tests de temps en temps ? Le gynéco voit-il obligatoirement s'il y a un problème ou sans les tests il n'en sait rien ?

      Supprimer
    7. Je n'ai pas la réponse à tes questions : je pense qu'il serait approprié de les poser à ton gynéco ;)

      Supprimer
  13. bonjour,
    je suis depuis un moment votre site et je le trouve super..Continuer comme sa.
    Pour ma part je n'ai jamais pris la pillule.Jai 28 ans et deux petite fille et la derniere a 5 mois.j ai donc apres cette césarienne opter pour le diu..
    Bon j 'avoue ma gyneco n 'a pas été tres tendre avec moi j'ai eu tres mal et malgrer mon allaitement la pose a provoquer le retour de couche...sa a mis trois mois a se reguler..mais mes cycles sont rester normaux avec des regles de 5 jours mais deux jours ou la j ai interet a etre equiper en couche et tampons..j ai donc tester l huile d onagre..cata pour moi sa ma raccourci mon cycle et mes regles se sont allonger une semaine et demi..l huile d onagre n est pas indiquer pour tout le monde..je travaille en herboristerie..j ai donc testee pendant tout le mois de l achillee millefeuille en teinture mere..pas top non plus vu que sa m apportait des hormones likes sa ma declencher un debut de cystite...donc pour moi pas top non plus..j abandonne donc les plantes homonale qui me cause du souci .J ai ce mois enfin trouver mon bonheur.....de la bourse a pasteur en teinture mere a prendre que pendant les regles...plus d abondance ...donc pour moi le reve...et pour le moment je prend de la spiruline ou de l ortie piquante pour supplementation en fer..le bonheur..voila pour mon temoignage..je connais aussi une plante contraceptive mais je ne dirai pas ici son nom...en mp peut etre..en tout cas merci pour votre site et continuez comme sa..a bientot marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je découvre ce post aujourd'hui. Un grand merci à Tinuviel pour ces précisions. Marie, tu dis travailler en herboristerie, pas sûr que tu es une notif que j'ai écrit mais je demande à tout hasard. Tu pourrais me donner des informations plus précises sur les plantes à utiliser pour réguler les cycles avec un DIU ? Merci d'avance.

      Supprimer
  14. Bonjour,

    Je viens de tomber sur ton article en cherchant des infos sur le henné. Je voulais apporter mon témoignage car tu parles de risque quasi nul concernant une grossesse extra utérine avec un DUI.
    Le risque est certainement bas mais il existe et quand ça arrive c'est terrible. Oui cela m'est arrivé, j'ai fait un début d’hémorragie interne et on a dû m'enlever une trompe. Sans parler de la douleur terrible, de l’œuf qui se nidifie au mauvais endroit. Et j'ai pourtant vécue 3 accouchements. Je ne souhaites cela à personne, sincèrement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, quasi nul n'est pas nul. Mais avec ou sans DIU on peut en faire et perdre une trompe, malheureusement :(

      Supprimer
  15. Je voudrais ajouté une autre méthode peu connu de méthode "contraceptive" naturelle. En fait c'est une méthode dite de régulation des naissances, appellé MAO (méthode d'auto observation) ou encore sympto-dermique. Bon en très gros on observe et ça température et sa glaire et son col. Du coup quel que soit son cycle (régulier ou non, long, court, en début de ménopose, ect...) on connait ces période fertile ou non.
    Mais pour que ça marche il faut etre TRES rigoureuse, soit et son compagnion! Ca se décide en couple.
    Il faut aussi apprendre la méthode avec une monitrice particulièrement si les cycles ne sont pas réguliers, si ont sort d'une pilule ou d'un accouchement.
    Je vous met le lien d'un site qui explique tout parfaitement et qui donne les adresses de monitrice :
    http://www.methodes-naturelles.fr/

    Je vous préviens cependant que le cler organisme qui forme les monitrices est un mouvement d'église, donc les monitrices sont toute catho.Mais elles vous parlerons pas forcément de Dieu non plus. La mienne à jamais abordé le sujet.
    Perso je m'en fichais je supportais pas les hormones (j'ai fait des effets secondaires pas aussi grave qu'un avc mais qui pourrisse bien la vie : pleurs incontrôlé, libido incontrôlable ou au contraire avec les anneau absence totale de libido, agressivité constante...) et j'ai fait un rejet de mon stérilet au cuivre :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai utilisé cette méthode pendant 1 an et demi, je n'ai jamais eu besoin d'une monitrice ou quoi que ce soit ;)

      Et c'est pas parce que tu as expulsé ton DIU que tu ne peux pas en mettre un autre (autre modèle comme le gynéfix par exemple) ;)

      Supprimer
  16. Salut, premièrement bravo pour ce blog, vraiment sympa! Ensuite moi et le stérilet, comme dans ton cas, on a pas fait bon ménage... 1er stérilet: pose douloureuse puis règles de 10 jours avec spottings au début et à la fin des jours (contre 4 voire 5 jours en temps normal dont 1 ou 2 avec a peine quelques traces - spottings quoi), en plus de ça il avait été posé trop bas et chose incroyable s'enfoncait dans ma paroi utérine (du moins je suppose je ne vois pas d'autres explications) donc en plus du désagrément dû à des règles 2 fois plus longues j'avais une douleur aigüe (pas très forte mais incommodante) quasiment en permanence au ventre au niveau où il s'enfoncait, donc au bout de 6 mois marre! retour chez ma gynéco qui essaye de me l'enlever: les fils se cassent et le stérilet ne descend pas... Direction sa collègue chirurgienne qui elle tire comme une bourrin jusqu'à ce qu'il se décroche enfin - j'ai eu l'impression que mon utérus était sorti avec le stérilet! LOL Mais je suis une grande téméraire alors je m'en fais reposer un autre - un T cette fois pas un parachute - mais ces règles si longues et d'autres problèmes gynécologiques ont fini par avoir raison de ma témérité (bizarement ma libido était totallement déprimée bien que ce ne soit pas des stérilets hormonaux, flore vaginale déséquilibrée donc irritations régulières et sécrétions vaginales épaises et odorantes, absence au contraire de lubrification pendant les rapports, et conséquence de tout ça irritabilité puisque ma vie sexuelle était fortement impactée - et j'en oublie peut être)et je l'ai donc fait retirer au bout de moins d'un an... A savoir, les douleurs dues au stérilet précédent ont mis 6 mois à disparaitre totallement... Entre temps je suis passée à la pilule (je fais partie des gagnantes à la loterie des médocs douteux, j'étais sous Diane)mais là non plus ça ne me convenait pas ( libido à plat pourtant j'avais des envies mais le corps ne suivait pas, irritabilité, déséquilibres de la flore vaginale...) bref j'ai arrété la pilule et je pense fortement à retenter le coup avec le stérilet.
    A toutes celles qui liront ça je vous dis, comme Tinuviel l'a fait, ne soyez pas réticentes à l'idée de tester cette méthode de contraception à cause de ma mésaventure, je suis probablement un cas assez exceptionnel et chaque corps réagit différement! C'est une méthode de contraception que je recommande malgré tout. A essayer, si votre corps l'accepte c'est le pied! Je n'ai pas mis les bons côtés du stérilet en avant, pas de risques d'oubli donc de grossesse indésirée, pas d'ingestion de produits chimiques au quotidien pour découvrir plus tard qu'il n'étaient pas inofensifs... Bref pas de contraintes et très certainement meilleur pour la santé et l'environnement... On le pose et -pour peu qu'on ait moins la poisse que moi- on est tranquille pour des années! Je souhaitais simplement vous informer des éventuels désagréments que l'on peut rencontrer et dont les gynécologues parlent rarement voire jamais!
    Voilà je peux maintenant aller présenter mon roman à un éditeur! ^^
    Tchuss!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il te reste plus qu'à tester le gynéfix alors ^^ http://www.dr-ulrich.ch/2-bilder/gynefix.jpg

      ou quand il sera commercialisé, le BIU (balls intra utérines): http://images.gizmag.com/gallery_lrg/iub-1.jpg

      Supprimer
  17. Merci pour l'info, je ne connaisais pas ces "modèles" dernier cri... Cela dit, si le gynefix est sensé être accroché à la paroi je suis pas sûre que je vais apprécié vu ma première expérience! LOL
    Mais j'en parlerai avec ma nouvelle gynéco...
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour! J'ai découvert ton blog il y a peu (en cherchant des infos sur le henné) et je te félicite! Il est très complet et me plaît beaucoup.
    J'ai envie d'apporter mon témoignage - POSITIF, lui ^_^ - sur le DIU
    J'ai utilisé ce moyen de contraception pendant +/- 19 ans, après mon deuxième accouchement, et n'ai jamais eu aucun problème (sauf que j'ai "éjecté" le premier, en forme de T! Mais comme ma gynéco fait une visite de contrôle avec échographie après les premières règles sous DIU pour vérifier si tout est OK et éventuellement recouper le fil à ras du col, elle a tout de suite fini de le retirer, et l'a remplacé par un "parachute", qui lui a parfaitement tenu et joué son rôle pendant 5 ans et des poussières, ainsi que ces 2 petits frères les années suivantes)

    Ma gynéco était particulièrement attentive au suivi des femmes avec DIU, probablement parce que elle-même était tombée enceinte sous DIU qui était descendu! (elle a même choisi de le garder alors que sa première n'avait que quelques mois et qu'elle finissait ses études!)

    Mes règles étaient effectivement un petit peu plus longues, avec spotting les 2 premiers jours et les 3 derniers, mais rien de dramatique - vu que sans je saignait très très, très peu. Pas de douleurs, le plaisir de retrouver un "vrai" cycle, et la libido qui va avec! (sous pilule c'était pas vraiment ça...) Sans parler des économies, et du fait de ne plus avaler de trucs synthétique tous les jours ect

    Bref, pour ma part c'est le moyen de contraception qui me semble le plus sûr et le plus pratique!

    Le seul ennui que j'ai eu c'est après avoir LARGEMENT dépassé la date de changement du dernier, un beau jour mes règles ne se sont plus arrêtées, j'ai "spotté" pendant plus d'un mois! (oui, je ne m'inquiète pas vite ;)) Cela à cause d'une médecin généraliste - j'avais déménagé entre-temps et pas encore trouvé de gynéco - qui m'a prétendu que comme j'avais passé 45 ans j'étais moins fertile donc je pouvais le garder jusqu'à la ménopause - et ce sont des âneries! D'après la gyné que j'ai fini par aller voir - qui m'a retiré l'objet du délit en 3 secondes après avoir hurlé au scandale - il est probable que j'ai fini par faire une sorte d'irritation au cuivre oxydé. Tout est rentré dans l'ordre après qu'elle l'ait retiré. Bref, c'est important de le changer tout les 5 ans (bon pas à 3 mois près non plus, hein!) et de faire une visite de contrôle tous les ans (ce que j'avais cessé de faire... Sinon cette mésaventure ne serait pas arrivée!)

    Je suis étonnée quand tu dis que le DIU est très peu connu en France; n'est-ce pas aussi une question d'âge? Ici (en Belgique) on en parle systématiquement aux femmes sous pilule à partir de 25-30 ans, surtout si elles sont fumeuses (en effet, cigarette et pilule font TRES mauvais ménage!)
    Beaucoup de mes amies en portent aussi sans problème, et certaines en ont même avec hormones, ce qui supprimerait prétendument complètement les règles, et qui ne semble pas être tout-à-fait vrai dans la pratique (d'autant qu'effectivement, toutes ces hormones se retrouvent dans l'eau...) et peut entraîner d'autres inconvénients allant de maux de tête et insomnies en passant par sécheresse vaginale... Bref, perso je n'en voyait pas l'utilité donc je n'ai pas essayé.
    J'ai remarqué que celles qui ont eu hémorragies et douleurs sous DIU "normal" avaient des règles assez abondantes à la base déjà.

    Tinùviel, ton gynéco t'avait placé un DIU spécial nullipare j'espère? (Ma gynéco m'en avait montré un, ils sont tout minus! ;))

    Ha, aussi, il me semble avoir lu que les coupes menstruelles sont déconseillées quand on porte un DIU (à vérifier?)

    Voili-voilou... J'espère que mon témoignage sera utile, et donnera envie de tenter le coup à certaines!

    (là-dessus, je m'en ai m'inscrire à ton blog! ;))


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton témoignage ! J'aurai tant aimé pouvoir écrire le même :(

      A vrai dire en france, c'est le culte de la pilule, les labos pharmaceutiques "achètent" les médecins qui du coup la prescrivent en priorité. Mais avec la prise de conscience des dangers de la pilule, je pense que c'est en voie de changement :)

      Oui, j'avais un UT380 Short, donc un tout petit !

      La coupelle n'est pas déconseillée, il faut juste faire attention à bien enlever l'effet ventouse en la pinçant à la base avant de tirer dessus ;) C'est plutôt les tampons qu'il faut éviter, il arrive que les fils du DIU se prennent dedans et quand tu tire le tampon, le DIU peut venir avec...

      Supprimer
  19. Coucou !

    Moi je vais apporter le témoignage de ma môman, qui a aussi eu un stérilet en cuivre après son troisième enfant, histoire de pouvoir contrôler un minimum ^^ ! Son troisième enfant, c'est ma grande soeur... hahaha.
    Donc efficace à 99% je ne sais pas. Elle est tombée enceinte sous stérilet, et lorsqu'elle l'a découvert, et qu'on a découvert que le foetus était non seulement bien implanté mais a priori en bonne santé, ce fut le choc. Il a fallu enlever le stérilet "quite ou double" a dit le docteur à ma mère effarée (qui du coup, a voulu garder l'enfant). Sachant qu'il y avait également 99% de chances que l'embryon parte avec le stérilet. Et bien non, la petite chose s'est accrochée et malgré le stérilet, le nid n'est pas parti et, 9 mois plus tard, me voilà ^^ !

    Tout ça pour dire que, le sérilet, j'aimerais aussi m'en faire poser un, mais sachant que ma mère m'a eu avec un stérilet, et qu'on est plutôt tendance fertile dans la famille, je me dis que le DIU ne peut être qu'une précaution de plus, couplé avec des préservatifs. Ca fait longtemps que je ne prends plus la pilule, donc ça ne me (nous) changera pas beaucoup... ! Du coup, je pense pas que le stérilet puisse être considéré comme une contraception complète, mais plutôt à coupler avec autre chose (spermicide ou préservatif), surtout aux périodes à risque (en calculant ses ovulations, si on les sent ou si on peut le faire).

    J'ai une amie qui s'en est fait poser un y a deux semaines, elle m'a dit que le gynéco avait été génial, elle n'a presque pas eu mal, et tout va bien depuis (elle aussi est nullipare) ! C'est encourageant ! Je pense que, pour les femmes, ça reste une des meilleures solutions (on a toutes -ou presque- souffert des effets secondaires de la pilule, que ce soit prise de poids, baisse de libido voire comportement dépressif...), la plus en accord avec notre corps et la nature. :)

    Merci pour cet article très complet, qui permet d'y voir plus clair !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains DIUs de l'époque ne contenaient pas assez de cuivre et ont mené à beaucoup de grossesses sous DIU. Aujourd'hui, ils ont été retirés du marché mais peut être que ta mère en avait un ;)

      Sinon, 99% d'efficacité ça veut dire 1% d'échec docn ça peut arriver, mais c'est très rare. Puis quand tu vois que les capotes c'est 85% d'efficacité seulement, et la pilule 92%, les DIU est de loin le plus fiable et se suffit à lui même ;)

      Supprimer
  20. Merci pour ton article :)
    Je voulais rebondir sur les symptômes que tu as eu avec ton DIU.
    Avant mes nombreuses années sous contraceptif hormonal, j'avais exactement la même chose en temps normal.
    Amélioration sous pilule.
    En fait, il y a 2 ans, on a découvert que j'avais de l'endométriose, et c'était ça la cause de ces règles atroces. J'ai eu un traitement, affaire réglée. Depuis Juin j'ai un DIU, j'avais peur de retomber dans ces douleurs et... oh! Mes règles sont NORMALES!

    Voilà voilà ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super que tu sois guérie ! :)

      En temps normal mes règles ne sont jamais douloureuses, je n'ai eu le problème que sous DIU, du coup je ne pense pas à de l'endométriose, juste un utérus pas très coopératif ^^

      Supprimer
  21. Super ton article,
    juste pour rebondir sur le DIU, j'en ai eu un pendant deux ans après mon premier enfant et ça a été mes plus belles années. Après des années galères pilules, oubli, peur, douleurs aux seins et sécheresse car pilules pas adaptées....
    Malheureusement je suis très fertile et j'ai tendance à fixer des oeufs à tout va, du coup les deux ans ce sont terminés par une grossesse extra-utérine. Du coup plus de DIU cuivre pour moi...
    Je suis passée ensuite par les patch à la place de la pilule et ma fois je m'en sortais bien, j'ai retrouvé un nouvel équilibre.
    Deux enfants plus tard (désirés) et quelques fausses couches (liées à mon hyperfertilité-je fixe un peu tous les "oeufs", même ceux pas bien fécondés!!) je suis à nouveau dans des modes de contraception plus compliqués car ayant allaité mes trois petits durant les allaitements à par les DIU cuivre, c'est pas top les alternatives.
    Bon enfin après un an de préservatifs et n'ayant plus de désir ni l'âge pour d'autres enfants je vais sauter le pas.... vers la ligature des trompes.
    Tout ce long commentaire pour vous dire que les solutions les meilleures peuvent changer d'une personne à l'autre, à mon avis et même pour une personne donnée changer au cours de sa vie. Ce qui est super c'est de trouver un gynéco à l'écoute et près à vous accompagner dans ce long voyage....
    Merci encore pour tes articles, ton blog est très sympa.

    RépondreSupprimer
  22. La gynecologue m' a dit qu 'elle ne pouvait pas me poser de sterilet car mon uterus etait trop petit. Qu 'est ce que ca veut dire ? Merci de vos reponses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A-elle mesuré en y introduisant une "réglette" de mesure? Si elle a juste tâté elle ne peut pas savoir (moi à la palpation le gynéco a dit que c'était trop petit, et finalement quand il a mesuré il y avait assez de place). Il existe des modèles short pour les petits utérus, et dans tous les cas il y a le gynéfix qui ne demande pas de taille minimum.

      Supprimer
  23. Bonjour,
    Je voulais témoigner de mon côté... j'ai porté un stérilet cuivre après ma 1ere grossesse, c'était gynelle... mais j'avais des règles interminables (10 jours = 1/3 du temps!) du coup, j'avais envie de me rabattre (mais pas vraiment de gaieté de coeur) sur un stérilet aux hormones. Mais je viens de découvrir sur ce site: http://martinwinckler.com/spip.php?article393 que Gynelle pouvait entraîner des règles plus abondantes à cause de sa forme particulière! alors peut être qu'un autre stérilet cuivre n'aurait pas les mêmes effets sur moi...?.
    du coup, je ne sais plus sur quel pied danser... si certaines ont essayé différents stérilets cuivre, et peuvent témoigner, je suis preneuse!
    merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normalement le moins susceptible de rendre les règles abondantes c'est le DIU sans armatures, le gynéfix. Mais je ne l'ai pas essayé donc je ne peux pas te faire de comparaison avec celui que j'ai eu.

      Supprimer
  24. Personnellement j'étais à la recherche d'une contraception sans hormones tout comme toi, je me suis donc fait posé un DIU cuivre, la pose s'est assez bien passé et rapidement, mais les 8 mois qui ont suivis on étaient horribles comme toi : règles hémorragiques, ovaires contactés et douloureux quasiment tout le temps (avant les règles, pendant, à l'ovulation...), bref je n'en pouvais plus et je l'ai fais retiré, mais j'ai une autre amie qui s'en est fait posé un et elle se porte comme un charme! Je déconseillerais personnellement la pose d'un DIU cuivre à celles qui ont des ovaires "sensibles" et des règles déjà abondantes, cela ne fera qu'empirer le problème!

    Mais du coup, je me suis trouvé un autre moyen de contraception très impopulaire en France mais bizarrement très utilisé à l'étranger : le diaphragme, et depuis plus d'un an que je l'utilise, je n'ai eu aucuns soucis. Par contre il faut s'accrocher pour trouver des gynécos qui en prescrivent en France! Ici c'est la culture "pillule", pour celles que ça intéresse, je conseillerais des consultations à des sages femmes qui sont moins refractaires à la chose, et l'utilisation de la crème-barrière "contragel" vert! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens justement c'est ce que j'utilise maintenant, le Caya, diaphragme à taille unique ! Avec du contragel vert. ^^ Je ferais peut-être un article dessus à l'occasion !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...